Résistance

open

 

direction

 

 

regards

 

De ce seul visage, nous sommes cette visibilité, de ce nom que vous connaissez ou pas, nous concédons ce territoire, elle est notre exploratrice, notre outil de recherche, notre moyen de parvenir. Seule face à nous, ses prêts de temps marquent notre travail, par sa seule ressemblance avec ses membres de famille, elle est ce sujet, encore dans la résistance, dont nous avons besoin.

Conception Ruhe – le Cirque.

————-

Une très très forte émotion en cette journée terrible d’attaque à la liberté, abattre est le verbe, toutes nos pensées vont aux victimes et à leur famille, à ces dessinateurs avec lesquels nous avons partagé nos vies, en ce jour d’abomination du 7 Janvier 2015.

8 réflexions sur “Résistance”

  1. Résistance, oui, résistance à l’horreur et à l’abjection, continuer à sourire, à rire, aussi difficile que ce soit en cette terrible journée, en hommage à tous les rires que ces chers dessinateurs nous ont donné… Je vais m’y efforcer…

    Aimé par 1 personne

  2. résistance oui mais comment ,avec qui ,nous tous exacerbés dans nos émotions ,bien à l’abri derrière l’écran.il faudra peut être sortir,dire ,montrer, démontrer que la liberté ne s’arrache pas comme cela d’un coup massif ,qu’elle est toujours là au milieu de l’horreur ,de la sidération;aujourd’hui et encore demain.On fait quoi?
    je reste les mains vides

    J'aime

    1. Il y a des gens dans la rue, qui ont quitté l’écran… J’en étais hier, j’y serai encore. Et puis je suggérais, ailleurs, de montrer notre soutien, notre résistance, en souscrivant peut-être un abonnement à Charlie, pour que le terrorisme n’ait pas eu sa peau, et par cela celle de la liberté d’expression, et donc aussi la nôtre…. Simple suggestion, Carolina, nous sommes nombreux, on peut agir je crois, chacun à son échelle, et l’ensemble se fera entendre, je l’espère…
      Les mains vides, moi aussi, le coeur dans les baskets, l’envie d’agir aux tripes, et le NON aux lèvres…!

      J'aime

      1. je n’ai pas dit que l’on ne pouvait rien faire (ah délices des malentendus du net ,si tu me connaissais!!) ;simplement après les larmes,les exhortations,la grande manif ….je reste tout de même dubitative sur les enjeux réels de cet événements ,sur les suites ,la stigmatisation des musulmans en France par exemple;je ne peux me suffire des réactions émotionnelles ,j’achetais Charlie « avant  » ,parfois ,….de moins en moins je l’avoue et je ne l’achèterai pas mercredi .chacun cherche ses stratégies , c’est sur ,j’ai les miennes qui sont surtout de réfléchir ,de ne pas aller dans le sens commun qui m’angoisse et je pense à mes élèves de banlieue,et je pense aux villages du Niger détruits et……..le combat ne fait que continuer;bien à toi

        Aimé par 1 personne

      2. Il n’y avait pas de malentendu, Carolina, je crois que je t’avais comprise, pas de souci… Je montrais juste mon désarroi à moi aussi, et j’essayais des bribes de ‘possibles’, des amorces de chemins, je cherchais quoi, comment, quand et où… Désorientée, perdue, en proie aux questions moi aussi, en recherche de réponses… En trouverai-je… Je ne sais…
        Merci à toi pour ton explication, et si je ne te connais pas, je ne désespère pas d’un jour te connaitre, le web est une fenêtre, on peut passer l’écran…

        Aimé par 1 personne

      3. Oui ,un jour peut être ,j’ai été sur ton blog ,nous sommes de la même famille d’Âme
        ,je crois…..si tel événement se produit ,ce sera un plaisir.bien à Toi.
        Carolina

        J'aime

  3. Cet article a été programmé hier à 18h00, heure du rassemblement. A Rouen, hier soir, nous étions près de 8000 personnes dans la rue. La résistance du collectif repose sur un refus du silence. Encore en état de choc, les réponses pragmatiques sont en gestation mais ne pas céder une once par nos actions créatrices et dans notre rôle de citoyen sont bien sur les meilleurs moyens. Résister, en ce jour, pour nous, c’est poursuivre, s’exprimer et rester.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.